• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Archive de l’étiquette Projet de réinsertion

Anniversaire : une deuxième bougie pour de nombreux projets à venir

Vendredi 19 avril 2019 était une date particulière. En effet, c’est en ce jour que Solenciel soufflait sa deuxième bougie ! Cette grande nouvelle a exalté l’ensemble de l’équipe. Cet anniversaire marque la continuité de ce projet social, progressivement aux évolutions à joindre.

Anniversaire de Solenciel : une seconde bougie

Solenciel est une association à but non lucratif, aussi bien écologique que solidaire, qui s’est engagée dans la lutte contre la traite des êtres humains. Cette année, et plus particulière le 19 avril 2019, Solenciel fête ses 2 ans. Malgré son jeune âge, chacun mesure le chemin parcouru par l’association, depuis sa naissance en 2017.

L’an passé, le 11 octobre 2018, avec un peu de retard, nous nous sommes réunis tous ensemble pour célébrer son premier anniversaire dans le cadre d’une table ronde. L’événement questionnait le sujet suivant : « comment sortir des réseaux de prostitution ? ». Les discussions en furent très enrichissantes, écoutez-en un extrait.

Le projet, deux ans après, bien plus considérable en termes d’effectifs, atteste de cette réussite. Le tout premier article du blog peut en témoigner. A l’occasion de son second anniversaire, nous vous dévoilons ci-après les quelques chiffres clefs de son évolution :

  • Une quarantaine de clients qui nous font confiance.
  • Une dizaine de bénévoles ultra motivés (commercial, administratif, informatique, traduction, réparation, cours de français, etc), très présents aux collations du vendredi et aux réunions d’informations.
  • 8 954 euros de dons lors de la campagne du Credofunding d’octobre à décembre 2018.
  • 7 titres de séjour obtenus.
  • Sur un total de 16 jeunes femmes épaulées, 11 travaillent encore pour l’association (dont une qui est en congés maternité). C’était l’objectif visé il y’a un an.

Reportage : où en est le projet de réinsertion un an et demi après

Première bonne nouvelle, une 14ème jeune femme a intégré Solenciel mardi 26 février 2019. Néanmoins, avant son embauche définitive elle doit réussir son examen d’entrée : apprendre à faire du vélo. En effet, ce mode de déplacement écologique et rapide est idéal entre chaque prestation de nettoyage. Dans un deuxième temps, nous vous parlerons de notre rencontre avec France 3 Rhône-Alpes, un an et demi après le premier reportage. En somme, quel est l’état d’avancement du projet de réinsertion des victimes des réseaux de traite ?

De nouvelles vies à sauver : des jeunes femmes prêtes à s’en sortir

Elle est arrivée mardi 26 février 2019 à Solenciel. D’origine nigériane, elle ne parle pas beaucoup français et n’a même jamais pratiqué le vélo. Avant de commencer sa formation professionnelle aux côtés de Christine, son objectif, comme ce fut le cas des deux jeunes femmes précédentes, est d’apprendre à rouler en métro-vélo. Cet exercice n’est pas si facile et exige un parfait équilibre. Pour y parvenir, elle s’entraîne sans relâche,  dans le parc, avec l’aide d’une cleaner disposant d’un an d’ancienneté. Avec beaucoup de volonté, elle est déjà parvenue à rouler sur quelques dizaines de mètres. Bientôt, elle sera prête pour l’apprentissage du code de la route.

Engagez-vous pour un avenir plus solidaire avec Solenciel

Solenciel est une jeune association qui se fixe de nombreux défis dans l’objectif de venir en aide à des jeunes femmes en demande d’asile, issues de la prostitution. Pour cela, l’association embauche ces jeunes femmes en CDI en tant qu’agent d’entretien. Ce sont les « cleaners ». C’est l’opportunité pour elles de se construire un autre avenir. Mais entre l’apprentissage d’une langue étrangère, d’un nouveau métier, et la découverte de la culture occidentale, leur parcours est semé d’embûches. C’est pourquoi nous faisons régulièrement appel à des bénévoles motivés, prêts à se mettre au service d’une bonne cause.

Traite des êtres humains : changez l’avenir de nombreuses jeunes femmes

Nombreuses sont les jeunes femmes (majoritairement nigérianes) trompées par les réseaux de traite d’êtres humains. L’unique but de ces réseaux : récolter un maximum d’argent. Les proxénètes leur font croire à un avenir idyllique en Europe. Cependant, une fois en Europe elles se retrouvent contraintes à rembourser une dette de plusieurs dizaines de milliers d’euros, notamment liée à leur voyage (route des migrants vers l’Europe).

La difficulté des prostituées est de parvenir à s’extraire du réseau de proxénétisme. En effet, à la suite d’un rituel vaudou dans leur pays, connu sous le nom du « juju », elles prêtent serment de rester fidèles au réseau. La croyance est si forte que le rite suffit à lui seul pour les dissuader d’agir autrement. De plus, elles sont surveillées par leurs « mama » (d’anciennes prostituées montées en grade). Il leur semble donc impossible de quitter cette emprise. C’est pourquoi l’association Magdalena vient à leur rencontre chaque semaine dans les rues de Grenoble. En créant progressivement une relation de confiance, l’association parvient à les convaincre qu’une autre vie est possible. Elles peuvent faire le choix d’un avenir meilleur. Beaucoup d’entre elles ont ainsi pu exprimer cette envie de prendre leur destin en main.

2019 : et si vous changiez de prestataire de nettoyage ?

Votre copropriété, votre appartement à louer, ou même votre bureau de travail ont besoin d’un nettoyage ponctuel ou régulier ? Solenciel, véritable prestataire de nettoyage écologique et solidaire, vous propose ses services. Optez pour le changement en ce début d’année 2019 !

Solenciel, qu’est-ce que c’est ?

Solenciel est une jeune association grenobloise qui a pour visée la réinsertion professionnelle et sociale de jeunes femmes étrangères (majoritairement nigérianes). Ces dernières sont victimes des réseaux de traite d’êtres humains. En lien avec l’association Magdalena (qui elle réalise les maraudes hebdomadaires dans les rues de Grenoble), Solenciel s’est lancé un défi : employer ces jeunes femmes en CDI pour leur offrir une nouvelle vie. Pour cela, elles réalisent des prestations de nettoyage dans l’ensemble de l’agglomération. Depuis sa création en 2017 par Rodolphe Baron, elle a réussi à extraire 13 jeunes filles (dont 5 ont obtenu depuis, la validation de leur demande d’asile en France). Pour cette nouvelle année, et grâce aux dons issus du financement participatif, l’association prévoit de nouvelles embauches et l’amélioration des conditions de travail des cleaners.

Bilan de l’année 2018 : les chiffres clefs et les temps forts de Solenciel

Durant cette année 2018, de nombreux stagiaires et services civiques sont venus contribuer à ce projet humain, en parallèle de leurs études.  Ainsi, Clara, Mélène, Margaux, Ève, Kevin, Anastasia, Lucile et Coline ont eu l’opportunité, dans le cadre de leurs missions, de donner des cours de français, vérifier le travail des cleaners, et même, apporter des solutions via leur vision externe de l’association. L’objectif étant aussi d’accroître la notoriété de Solenciel et d’obtenir de nouveaux clients. Pour y parvenir, l’équipe veille à assurer la qualité du service auprès de la clientèle actuelle.

Déjà 13 jeunes femmes embauchées en CDI

C’est tout naturellement que l’ensemble des cleaners sont formées aux techniques de nettoyage dès leur arrivée à Solenciel. Que ce soit sur des gros ménages, des copropriétés, ou des logements vacants, elles accumulent de l’expérience au fil des jours. Bien que difficile, leur parcours vers une nouvelle vie les mène peu à peu vers une totale indépendance. Pour ce faire, elles doivent encore acquérir les bases de la langue française pour communiquer au quotidien. De plus, elles doivent attendre la validation de leur demande d’asile pour pouvoir rester en France. Et à Solenciel, on a la joie de pouvoir annoncer que sur les 13 jeunes femmes aidées depuis la création de l’association, déjà 5 ont pu obtenir leur titre de séjour  (valable 10 ans et renouvelable) ! Mais ces femmes ont toutes la volonté de faire reconnaître leur condition de « victime des réseaux de traite d’êtres humains ».

Obtention du statut de réfugié : réponse positive pour une 5ème cleaner

Pour une 5ème cleaner, c’est la reconnaissance du titre de « victime des réseaux de traite d’êtres humains »

Les bonnes nouvelles s’enchaînent ces derniers temps chez Solenciel ! Le 24 octobre dernier, nous partagions avec vous la joie immense d’une cleaner ayant obtenu son droit d’asile en France. Aujourd’hui, le vendredi 30 novembre 2018, nous fêtons cette bonne nouvelle pour une 5ème fille ! 

Une volonté certaine de s’en sortir

Elle a mis du temps à réaliser. Notre cleaner, qui a été informée de la bonne nouvelle deux semaines auparavant, nous a cependant confié sa joie que récemment. C’est une jeune femme souriante et travailleuse. En effet, depuis son arrivée en France, elle n’a cessé d’apprendre le français pour prouver à tous, et surtout à elle-même, sa volonté de s’en sortir. Pour Solenciel, c’est une immense réussite puisque cette cleaner est devenue parfaitement bilingue. Ainsi, elle est à présent 100% autonome et dispose de tous les outils nécessaires pour construire l’avenir de sa nouvelle vie.

Kévin : les missions d’un service civique à Solenciel

Kévin, volontaire à Solenciel, depuis septembre 2018, vous dévoile les missions qui lui sont confiées

Le service civique est un engagement volontaire associé à différentes missions selon les besoins de l’association et les envies des volontaires. Kévin, en service civique depuis septembre 2018, vous invite à découvrir les missions pour lesquelles il est responsable.

Gestion du matériel et préparation des réunions

Un volontaire en service civique est une personne motivée qui s’engage pour les autres. A ce jour, au mois de novembre 2018, deux services civiques ont rejoint l’équipe : Kévin et Anastasia. Un troisième service civique est également attendu pour participer à cette aventure humaine. D’autres volontaires et stagiaires ont participé au démarrage de l’association par le passé, consultez leur témoignage.

Dans le cadre de ses missions, Kévin vérifie les prestations de nettoyage des filles (sol propre, pas de poussière, absence de calcaire…) afin qu’elles s’améliorent et se professionalisent; et il les aide également à gérer leur matériel (entretien des vélos et des remorques).

Il passe également des commandes pour renouveler le stock de produits (que ce soit pour l’achat de remorques ou de produits ménagers). En parallèle, il organise les réunions et planifie la venue des bénévoles.  Cet engagement constitue pour lui un réel tremplin vers le monde professionnel. Pour les filles, c’est l’assurance de parvenir à changer de vie et la possibilité de s’extraire définitivement de l’emprise des réseaux de prostitution.

Récemment, il a passé commande pour trois nouvelles remorques. Avec l’arrivée de notre 9ème cleaner, c’était nécessaire.

Des bénévoles pour accompagner les filles dans leur intégration

L’accompagnement des filles dans des activités de la vie sociale est essentiel pour une meilleure intégration

Les cleaners, souvent seules après le travail, ont besoin de créer des relations sociales et de découvrir de nouvelles activités pour devenir davantage autonome.

Une occasion de se changer les idées et de se tisser des relations

Les cleaners sont souvent isolées après le travail. Il est souvent difficile pour elles d’y remédier seules, d’où notre besoin d’implémenter un soutien externe.

Cela commence par les cours de français, car la plupart ne parle pas français en arrivant à Solenciel. Mais il faut toujours allier la théorie à la pratique ! C’est pourquoi Solenciel encourage les sorties et activités ludiques en dehors du temps de travail et recherche des nouveaux bénévoles pour en faire. Ces bénévoles contribuent à leur redonner confiance, tout en leur apprenant de nombreuses choses, parfois essentielles.

Par exemple, un cours de cuisine saura leur inculquer la culture française en termes de traditions et de gastronomie. Une soirée à la Bastille leur fera passer un bon moment, tout en regardant la ville sous un autre angle. Pour ce qui est de la sortie shopping, elle favorisera un échange avec les vendeurs et la découverte de produits locaux et artisanaux. Toutes ces sorties participent à développer leur connaissance du pays. En parallèle, elles apprennent de nouveaux mots et pratiquent leurs acquis. Et toutes les idées, quelles qu’elles soient, sont les bienvenues ! De la randonnée en montagne, en passant par les cours de danse ou de natation, tout est possible suivant les disponibilités et les envies de chacune d’elles et des bénévoles.

Droit d’asile en France : une quatrième cleaner l’a obtenu

Une quatrième cleaner obtient son droit d’asile en France ce 22 octobre 2018, un beau cadeau d’anniversaire

Le 22 octobre, jour mémorable pour l’une de nos cleaners. Elle a obtenu la reconnaissance de son titre de « victime des réseaux de traite d’êtres humains ». Ce dernier lui permettant la protection et l’asile en France, et ce, pendant 10 ans. Un cadeau parfait pour fêter son 25 ème anniversaire, le 24 octobre !

C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’une cleaner a partagé sa joie ce mardi 23 octobre 2018, avec l’ensemble des cleaners et l’équipe encadrante de Solenciel. Effectivement, la veille, un message lui annonçait la bonne nouvelle : son droit d’asile en France a été accepté. Il est valable 10 ans (et renouvelable). Elle est officiellement reconnue comme « victime des réseaux de traite d’êtres humains ». Quoi de plus merveilleux pour l’association qui se bat pour la réinsertion des filles en France ! Assurément, cette bonne nouvelle sonne comme un nouveau départ avec de nombreuses opportunités d’avenir pour la jeune femme. A présent, il s’agit d’accélérer son insertion, renforcer ses cours de français, et envisager son futur avec sérénité. Son droit d’asile, le cadeau tant espéré pour fêter ses 25 ans aujourd’hui, le 24 octobre 2018.

« Sortir des réseaux de prostitution » le sujet difficile du 11 octobre 2018 pour l’anniversaire de Solenciel

« Sortir des réseaux de prostitution », le sujet de la table ronde du 11 octobre 2018 au Isèreanybody? café à Grenoble

Un moment mémorable en ce 11 octobre 2018 : Solenciel fêtait son tout premier anniversaire. Clients, bénévoles, amis, tout le monde était convié pour célébrer cet événement autour d’une table ronde thématisée : « Sortir des réseaux de prostitution ». A cette occasion, le sénateur de l’Isère, ainsi que le procureur général de la Cour d’Appel de Grenoble étaient présents. 

Solenciel vient de souffler sa première bougie. Même si l’association emploie actuellement 8 cleaners , elle prévoit d’en embaucher davantage d’ici les prochains mois. Cela permettra de sortir un maximum de filles des réseaux de traite des êtres humains et favoriser leur réinsertion. Un sujet difficile, traité pendant 45 minutes lors de la table ronde du 11 octobre 2018 au Isèreanybody? café. Cette dernière fut animée Rodolphe Baron, avec la participation du Procureur Général de la Cour d’Appel de Grenoble, M. Dallest, ainsi que du sénateur de l’Isère, M. Gontard.

Bénévoles, clients de Solenciel, amis et partenaires, tous les invités étaient au rendez-vous ce jeudi 11 octobre à 19h00. Cet événement fut l’occasion de célébrer le tout premier anniversaire de l’association, fondée par Rodolphe Baron.

Les questions posées ont permis de soulever des problématiques liées à la prostitution des jeunes filles, tout comme proposer de meilleures alternatives.

Un stand, pris en charge par les services civiques, a participé à mieux faire connaitre les actions de Solenciel (matériel utilisé, la prostitution dans le monde, et astuces de nettoyage). De plus, des échanges ont pu avoir lieu en parallèle du cocktail dînatoire.