• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Archive de l’étiquette Nouvelles cleaners

Engagement associatif : un soutien aux formations prochaines

Dans le cadre d’un nouveau contrat, qui prendra effet fin août 2019, nous allons prochainement former 7 à 9 jeunes femmes. Pour le succès de cette mission, nous nous en remettons à l’engagement de nos bénévoles, prêts à soutenir l’équipe encadrante. De telle manière, chacun conduira sa petite équipe de 2 ou 3 apprenantes vers la victoire pour les événements prochains. 

I- Un engagement ponctuel pouvant dissimuler une vocation de gouvernant

Les recrutements de formation sont officiellement en cours. Dès le lundi 15 juillet, ce sont 7 à 9 jeunes femmes qui viendront au premier cours théorique de la semaine, avant d’entamer plusieurs semaines d’apprentissage pratique. Toutefois, pour un meilleur suivi et coaching, les candidates seront divisées en trois groupes. Chaque division disposera, idéalement,  de deux formateurs. D’où ce besoin de volontaires.

En renfort de l’équipe encadrante, quelques bénévoles ont déjà annoncé leurs disponibilités à cette mission. Tels des guides, ils feront appliquer scrupuleusement chaque consigne. Mais encore, par leurs yeux d’experts, ils identifieront les candidates à fort potentiel pour la sélection finale.

Durant cette période de formation au nettoyage, les jeunes femmes apprendront aussi bien le dosage que la technique. Aucun élément ne sera laissé au hasard : dans quel sens passer la lavette? quel est l’ordre chronologique des tâches ? quels sont les délais impartis ? etc.

De toute évidence, les interventions de nos volontaires seront brèves mais efficaces. Les actions se répéteront de sorte à ce que les futures femmes de chambre assimilent rapidement l’ensemble des compétences. C’est pourquoi les intervenants devront adopter un savoir-être bienveillant, ainsi que des qualités propres au management : écoute, sens de la communication, autorité et gestion d’équipe.

Coaching des candidates : à l’écrit, à vélo et sur le terrain

Pour toute future embauche, chaque candidate passe deux épreuves d’entrée clefs. Il s’agit d’un test de vélo, ainsi qu’un exercice de lecture et d’écriture. Ces étapes confirment l’aptitude de chaque postulant à suivre une formation au ménage de 14 jours. Cette semaine, nous vous parlerons, entre autres, de trois candidates : Jenifer*, Maria* et Melody*. Elles bénéficient individuellement d’un coaching qui leur est propre, adapté à leurs besoins.

I- Un coaching nécessaire en écriture et en lecture

La jeune femme, que nous appellerons Jenifer*, est venue passer ses examens d’entrée à Solenciel.

Consciente de la chance qui s’offre à elle, Jenifer était bien décidée à ne pas céder sa place. Elle passa donc les différentes épreuves avec beaucoup de détermination. Toutefois, même si le vélo fut très facile pour elle, il n’en fut pas de même avec le test rédactionnel. Butant avec quelques difficultés sur les mots, la jeune femme doit encore progresser. Vraiment, l’écriture constitue de ce qu’il y’a de plus complexe après la lecture. De ce fait, elle ne peut prétendre dans  l’immédiat à une formation au nettoyage. Ses lacunes risqueraient fortement de la freiner au quotidien.

Malgré tout, pour parvenir à l’épauler, nous lui avons proposé un arrangement. Nos professeurs bénévoles peuvent lui fournir des cours d’alphabétisation si son assiduité est exemplaire. En contrepartie de ce coaching personnalisé, elle serait alors automatiquement inscrite sur liste prioritaire à la formation. Indubitablement, ce compromis, elle l’a accepté de suite.

Vidéos et photos : un renfort considérable à la formation continue

Dès leur venue, les jeunes salariées bénéficient d’une formation de deux semaines, puis, d’un suivi intense les premiers jours. Toutefois, en réponse à leurs interrogations, et dans l’intérêt de combler les lacunes existantes, des photos et vidéos sont mises à leur disposition. Ce mode de fonctionnement vient renforcer leur formation continue, ainsi que leur autonomie. 

I- Des vidéos et photos : une aide au-delà des mots

Comme chacun le sait, les jeunes femmes employées à Solenciel sont en pleine reconstruction. Elles doivent tout reprendre depuis le début : formation, recherche de logement, mise à jour de leurs documents administratifs, vie de famille, sans compter l’apprentissage de la langue et de la culture occidentale. Leur travail à temps partiel étant particulièrement physique, un aménagement vient les soulager le plus possible. Somme toute, elles ont accès à des fichiers, conjointement aux ménages à accomplir. Ces fiches de poste comportent des indications précises, enrichies de photos et vidéos.

Nous pouvons citer la délicate formulation de Confucius : « une image vaut mille mots. »  C’est-à-dire qu’un visuel peut se révéler possiblement parfois plus puissant et concret que le serait un imposant paragraphe détaillé. En revanche, tout abus est mauvais. Il est primordial d’inciter au fonctionnement de sa capacité d’analyse. De la sorte, l’initiation au regard critique s’instruit sans réserve. Les mises en situation, les schémas, les montages vidéos, ou même, des auto-corrections, participent à cette appropriation des connaissances. Les cleaners sont, à fortiori, au cœur de l’action qui les fera « grandir ».

Brainstorming : vers une cascade de nouveautés

Adopter une attitude de remise en cause des processus et des outils, c’est aussi participer à la croissance de Solenciel. En effet, l’association évolue au fil du temps, et les décisions antérieures ne s’harmonisent parfois plus avec les nouvelles exigences. Dans le cas des transformations relatives à l’augmentation du nombre de cleaners, de nouvelles remorques ont été soigneusement sélectionnées et commandées. De surcroît, pour venir soulever les autres besoins et exposer les solutions appropriées, nous avons organisé un brainstorming mercredi 17 avril.

Une nouvelle jeune femme prochainement en formation

Une nouvelle jeune femme va bientôt suivre une formation au nettoyage. Pourtant, avant d’accéder à cette étape, il est nécessaire d’apprendre à manier le vélo. Notre cleaner peut alors compter sur le soutien d’une Amie de Solenciel.

La future apprenante, congolaise, a passé avec succès l’entretien d’embauche. Toutefois, avant de pouvoir débuter toute formation, il est impératif pour elle de savoir se déplacer à vélo et en connaître les règles. L’enjeu : assurer plus aisément les prestations de nettoyage aux quatre coins de Grenoble et son agglomération. La jeune femme découvre donc cette semaine comment pédaler et circuler en ville en sécurité, avec l’aide de notre bénévole, Pascale.

Une 7ème bonne nouvelle et deux recrues supplémentaires

Depuis quelques temps déjà, Solenciel enclenche une série de changements. Que ce soit l’équipe, les cleaners, ou même l’organisation, tout y passe ! Cette semaine ne fait pas exception à la règle. En effet, nous accueillons deux nouvelles cleaners en formation, tandis qu’une 7ème jeune femme obtient la validation de son titre de séjour.

Deux nouvelles recrues en formation

Nos deux nouvelles jeunes femmes, encore en formation avec Christine, sont déjà initiées au processus de nettoyage, ainsi qu’au respect scrupuleux des consignes. Elles sont arrivées le jeudi 07 février, et ont encore beaucoup à apprendre. En effet, le métier d’agent d’entretien exige de la rigueur, de l’autonomie, et de la discrétion. Toutefois, c’est un travail très formateur.

Le parcours de réinsertion des jeunes femmes ne fait que débuter. Solenciel marque pour elles le départ vers une autre vie. Elles doivent à présent faire face à l’apprentissage d’une profession nouvelle, tout en s’immergeant dans la culture française.

Décembre 2018 : arrivée d’une 10ème cleaner et de deux stagiaires

Une cleaner et deux stagiaires supplémentaires pour décembre 2018

En ce début de mois de décembre 2018, Solenciel intègre une nouvelle cleaner ainsi que deux stagiaires de formation sociale

Une nouvelle cleaner pour remplacer un départ

Cette nouvelle cleaner est la dixième embauchée à Solenciel depuis sa création. Arrivée le mercredi 5 décembre, elle a pris ses marques lors d’un gros ménage, ce même jour, sous le contrôle bienveillant de l’équipe encadrante. Parlant parfaitement italien et français, elle doit avant tout identifier les exigences du métier et apprendre à nettoyer correctement, suivant la saleté et la zone à traiter.

A cette occasion, Kévin, en compagnie des deux nouvelles stagiaires, Coline et Lucile, l’ont accompagnée. Lorsqu’une cleaner débute, il faut avant toute chose lui montrer les outils à sa disposition, dans les bureaux de Solenciel et à Majordome-Privé, puis la guider sur le gros ménage. Elle doit s’approprier les techniques de nettoyage pour pouvoir travailler efficacement par la suite. Cela comprend la hiérarchisation des tâches et la bonne utilisation du matériel. L’accompagnement est une étape clef dans la formation et le suivi des filles. Au fur et à mesure il s’agira de la rendre totalement autonome, comme ce fut le cas avec la cleaner précédente, arrivée il y’a maintenant un peu plus d’un mois. Chacune doit être capable de prendre du recul afin d’évaluer son travail et développer un esprit critique. C’est important pour acquérir de la rigueur et du savoir-faire.

Une neuvième cleaner à Solenciel depuis le 29 octobre : bienvenue à elle

Bonne nouvelle : Une neuvième employée à Solenciel depuis octobre 2018

Lundi 29 octobre, premier jour de travail pour la neuvième cleaner de Solenciel. Cette employée supplémentaire est formée en ce moment par l’équipe encadrante.

L’apprentissage d’un nouveau métier

Dès son arrivée, lundi 29 octobre à 9h00, une mission très importante lui était confiée  : un gros ménage sur Échirolles.

Cet exercice lui a permis d’apprendre de nombreuses techniques de nettoyage. Cette formation vise à développer chez elle une vision critique de son travail. Un travail qui consiste au dépoussiérage des meubles, lavage des murs, des vitres, des sanitaires, du sol, ou même au bon dosage des produits. Et c’est avec beaucoup d’application qu’elle a écouté et appliqué les conseils et les recommandations.

Tout au long des semaines elle poursuit sa formation de cleaner pour diverses prestations de nettoyage. Bien sûr, l’équipe continue de la guider pour lui enseigner de nouvelles choses au fur et à mesure.

Le parcours d’insertion à Solenciel

Le profil des personnes recrutées à Solenciel

Nettoyage solidaire à Grenoble

Nettoyage solidaire à Grenoble

Aujourd’hui, en plus de Gwendoline, la directrice, 12 personnes travaillent à Solenciel. Ces personnes réalisent des prestations de nettoyage dans les copropriétés, bureaux et locaux professionnels, ou dans des logements vacants (après le départ d’un occupant). Leur parcours pour arriver jusqu’ici est remarquable.

Nos 12 cleaners, comme on les appelle, sont de jeunes femmes africaines, victimes des réseaux de trafic des êtres humains, contraintes à la prostitution. Elles font la démarche courageuse de s’extirper de l’emprise de leur proxénète. Cette démarche se fait en plusieurs étapes, non sans pression et sans risque pour la personne, ou sa famille restée au pays.

L’arrêt de la prostitution est évidemment une délivrance pour chacune d’elles. Toutefois, cette démarche implique de rompre tout lien financier avec le proxénète qui les exploite, souvent une « Mama » manipulatrice, avide d’argent. Ensuite, elles sont amenées à dépasser leurs craintes spirituelles, en raison d’un rite vaudou, appelé le « Juju », généralement subi avant de quitter le pays d’origine. Enfin, chaque victime doit accorder sa confiance aux autorités françaises pour oser raconter son véritable parcours, et dénoncer ainsi son réseau.

Nos cleaners ont entamé des démarches de demande d’asile, afin d’obtenir la protection internationale de la France. Ces démarches sont longues, fastidieuses, et douloureuses. Les personnes sont contraintes de se remémorer les atrocités subies dans leur pays d’origine, pendant le parcours des migrants, à travers des pays comme la Libye et l’Italie, puis la France.

Ce sont de jeunes femmes très courageuses. Elles se battent avec toute leur énergie pour s’en sortir, et leur motivation est incroyable.

Le projet professionnel proposé

Nous proposons aux personnes rencontrées, un contrat de travail à durée indéterminée (CDI), de 26 heures par semaine. Ce dernier est précédé d’une période de formation de 15 jours. Cette période initie les candidates aux techniques de nettoyage écologiques, à l’apprentissage du vélo, ainsi qu’à l’utilisation d’un GPS.

Solenciel obtient de la part de la direction départementale du travail (DIRECCTE), une autorisation spécifique pour pouvoir embaucher ces personnes, encore en procédure de demande d’asile.

Mais au-delà d’une formation au nettoyage, nous prévoyons d’accompagner chacune de nos employées, dès qu’elles obtiennent une à une leur titre de séjour, pour qu’elles puissent exercer la formation professionnelle de leur choix.

L’accompagnement social complémentaire

L’insertion de nos cleaners n’est pas uniquement professionnelle. Outre sa démarche de demande d’asile, la personne recrutée doit trouver un logement en dehors du réseau. Mais encore, il s’agit de reprendre le cours d’une vie ordinaire.

Ce processus les pousse irrémédiablement à l’instauration d’un rythme de vie équilibré, construit sur des relations sociales et amicales. En parallèle,  elles disposent d’un accompagnement psychologique et spirituel, s’ajoutant au suivi médical. C’est pourquoi nous sommes en liens étroits avec de nombreuses associations : Magdalena38, l’Amicale du Nid, l’Appart, l’Adate, etc.

Et bien entendu, l’apprentissage de la langue française constitue une étape indispensable , bien que particulièrement redoutée. Dans cette optique, Solenciel propose, via son équipe de professeurs bénévoles, des cours de français. De cette manière, les jeunes femmes n’en disposant pas à l’extérieur ont la possibilité d’en bénéficier elles aussi. De cette manière, chaque semaine, les élèves étudient la langue de Molière, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

Tout ce parcours grâce à vous, clients et donateurs !

Les fruits de Solenciel sont déjà très beaux ! Depuis sa création en mai 2017, 8 jeunes femmes ont obtenu leurs papiers. Mais encore, plusieurs ont même quitté l’association pour entreprendre de nouveaux projets. Quelle joie de voir ces jeunes personnes reprendre vie, jour après jour !

Cette aventure humaine a pu être lancée grâce à nos donateurs, et d’ambitieux partenaires, parmi lesquels GAIA, Alter & Care, la banque populaire Auvergne Rhône-Alpes, et l’AFC Grenoble.

Mais c’est surtout grâce à nos nombreux clients que tout cela est possible : Majordome-Privé, Audras-Delaunois, Isereanybody?, Rodacom, la ligue de l’enseignement de l’Isère, Etude notariale Roche-Castets-Braud, GTEC, Adicial, Agence Delphine-Teillaud, Sénateur Guillaume GontardFichier de la Construction, Montgolfier Consultants, VINCI Samu Social, OCPF, Maître Florence Duvergier, etc.

Alors nous vous adressons un immense merci pour votre confiance. Nous espérons que d’autres nous rejoindrons rapidement pour nous permettre d’embaucher encore de nombreuses victimes de ces réseaux.

Vous souhaitez nous aider ? Découvrez nos besoins !