• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Archive de l’étiquette Amis de Solenciel

Ami de Solenciel : un bénévolat ciblé ou très polyvalent

Le terme « bénévolat » à Solenciel est à définir au sens large. C’est-à-dire qu’il peut se présenter de manière régulière ou plus ponctuelle, par des missions très variées. Mais dans l’ensemble, un ami de Solenciel apporte toujours une part de lui-même pour une cause commune : la réinsertion réussie d’un public fragile, en grande difficulté sociale et professionnelle.

I- Bénévolat ciblé

A) Les professeurs de français

L’équipe des professeurs bénévoles s’engage dans un processus d’enseignement de la langue française. Cet apprentissage s’adresse  à des jeunes femmes anglophones, souvent déscolarisées depuis longtemps. Relativement à ce point, les enseignants font preuve d’une pédagogie absolument remarquable, par le jeu ou la théorie, avec un suivi des cours parfaitement rigoureux et méticuleux.

Pour l’ajustement des leçons, des réunions sont régulièrement organisées. Par cette pratique, les professeurs font part collectivement de leurs méthodes. Ainsi, avec la vision de chacun, ils se sont aperçus que certaines connaissances culturelles seraient particulièrement intéressantes à instruire. De la sorte, les élèves étudient aussi nos coutumes et nos habitudes. Cette formation se révèle nécessaire dans leur intégration, et stimule d’autre part leur soif de découverte.

Au revoir Christine, et bienvenue à Laurence ainsi qu’à notre apprenante

La semaine du 25 mars marque l’arrivée d’une nouvelle jeune femme, prête à apprendre le métier de cleaner. En parallèle, avec l’équipe bénévole, nous avons souhaité un au revoir à Christine, et la bienvenue à Laurence, sa remplaçante au poste d’encadrant technique.

Une nouvelle jeune femme en formation depuis le 26 mars

Depuis mai 2017, une quinzaine de jeunes femmes, victimes des réseaux de traite, ont obtenu l’aide de Solenciel. Toutefois, avec l’arrivée d’une nouvelle candidate, en formation depuis le 26 mars, elles seront bientôt 11. 

L’apprenante, très soigneuse dans le geste, écoute avec attention les conseils de sa formatrice. En effet, elle ambitionne à un objectif est précis : décrocher un contrat en CDI à Solenciel. C’est donc avec rigueur et application qu’elle se forme actuellement à la tâche. Entre dépoussiérage, balayage, nettoyage des vitres, désinfection des containers, ou encore, détartrage de la robinetterie, tout y passe. Après deux semaines de formation, elle pourra peut-être intégrer l’équipe des cleaners. Nous espérons que son courage l’emmènera très loin des réseaux et de son passé douloureux. Cette démarche n’est pas aisée, pour un travail qui ne leur est pas familier, toutefois, elles nous dévoilent chaque jour une force incroyable.

Engagez-vous pour un avenir plus solidaire avec Solenciel

Solenciel est une jeune association qui se fixe de nombreux défis dans l’objectif de venir en aide à des jeunes femmes en demande d’asile, issues de la prostitution. Pour cela, l’association embauche ces jeunes femmes en CDI en tant qu’agent d’entretien. Ce sont les « cleaners ». C’est l’opportunité pour elles de se construire un autre avenir. Mais entre l’apprentissage d’une langue étrangère, d’un nouveau métier, et la découverte de la culture occidentale, leur parcours est semé d’embûches. C’est pourquoi nous faisons régulièrement appel à des bénévoles motivés, prêts à se mettre au service d’une bonne cause.

Traite des êtres humains : changez l’avenir de nombreuses jeunes femmes

Nombreuses sont les jeunes femmes (majoritairement nigérianes) trompées par les réseaux de traite d’êtres humains. L’unique but de ces réseaux : récolter un maximum d’argent. Les proxénètes leur font croire à un avenir idyllique en Europe. Cependant, une fois en Europe elles se retrouvent contraintes à rembourser une dette de plusieurs dizaines de milliers d’euros, notamment liée à leur voyage (route des migrants vers l’Europe).

La difficulté des prostituées est de parvenir à s’extraire du réseau de proxénétisme. En effet, à la suite d’un rituel vaudou dans leur pays, connu sous le nom du « juju », elles prêtent serment de rester fidèles au réseau. La croyance est si forte que le rite suffit à lui seul pour les dissuader d’agir autrement. De plus, elles sont surveillées par leurs « mama » (d’anciennes prostituées montées en grade). Il leur semble donc impossible de quitter cette emprise. C’est pourquoi l’association Magdalena vient à leur rencontre chaque semaine dans les rues de Grenoble. En créant progressivement une relation de confiance, l’association parvient à les convaincre qu’une autre vie est possible. Elles peuvent faire le choix d’un avenir meilleur. Beaucoup d’entre elles ont ainsi pu exprimer cette envie de prendre leur destin en main.

Une professeur bénévole donne des cours de français

Une professeur de français bénévole qui encourage les filles dans leur apprentissage

Les cours de français, dispensés à Solenciel pour certaines filles, sont collectifs depuis environ un mois. Grâce à une professeur bénévole (non professionnelle), elles se motivent mutuellement et semblent même prendre du plaisir à apprendre.

Des cours de français simples mais efficaces

Depuis octobre-novembre, notre bénévole propose des cours d’une heure chaque semaine à deux filles. Les séances ont lieu en salle de réunion pour davantage de confort et de praticité. En effet, les élèves ont l’opportunité d’acquérir les bases de la langue française tout en participant activement au cours. La leçon du mercredi 12 décembre par exemple, leur a permis de revoir l’alphabet, de A à Z.