• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Obtention du statut de réfugié : réponse positive pour une 5ème cleaner

Obtention du statut de réfugié : réponse positive pour une 5ème cleaner

Pour une 5ème cleaner, c’est la reconnaissance du titre de « victime des réseaux de traite d’êtres humains »

Les bonnes nouvelles s’enchaînent ces derniers temps chez Solenciel ! Le 24 octobre dernier, nous partagions avec vous la joie immense d’une cleaner ayant obtenu son droit d’asile en France. Aujourd’hui, le vendredi 30 novembre 2018, nous fêtons cette bonne nouvelle pour une 5ème fille ! 

Une volonté certaine de s’en sortir

Elle a mis du temps à réaliser. Notre cleaner, qui a été informée de la bonne nouvelle deux semaines auparavant, nous a cependant confié sa joie que récemment. C’est une jeune femme souriante et travailleuse. En effet, depuis son arrivée en France, elle n’a cessé d’apprendre le français pour prouver à tous, et surtout à elle-même, sa volonté de s’en sortir. Pour Solenciel, c’est une immense réussite puisque cette cleaner est devenue parfaitement bilingue. Ainsi, elle est à présent 100% autonome et dispose de tous les outils nécessaires pour construire l’avenir de sa nouvelle vie.

Un soulagement immense pour une nouvelle vie

Lors de la réunion hebdomadaire, vendredi 23 novembre, sourire aux lèvres, elle s’est exclamée : « J’ai mes papiers !!! ». Toutes les filles applaudirent et furent également très heureuses pour elle. Chacune espère bien les obtenir prochainement. Le traitement d’un tel dossier peut prendre plusieurs mois, jusqu’à même plusieurs années. Ce fut l’occasion de penser à autre chose et d’appréhender la vie sous un autre angle. Assurément, elle envisage de perfectionner son français et aller à l’école pour étudier. De même, pouvoir exercer le métier de ses rêves : un travail dans l’administration. En définitive, se fixer des objectifs et avoir de l’ambition, constituent l’essence même de sa motivation.

Cette quête vers une vie meilleure n’est pas sans rappeler tout le courage dont font preuve les prostituées face aux violences et à la précarité de leur situation. Comme en témoigne l’article LeParisien.fr, « ces survivantes de la prostitution » souhaitent faire entendre leurs voix pour que chaque femme puisse sortir de la détresse sociale. A ce sujet, d’ex-prostituées (appartenant au mouvement #metoo) ce sont exprimées à Paris la semaine passée. A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, il s’agissait de mettre fin aux idées reçues, et faire en sorte que « la prostituée ne fasse que ce qu’elle a envie de faire.»

Si vous souhaitez aider à votre tour de nombreuses jeunes femmes et soutenir Solenciel, n’hésitez pas à faire un don (matériel ou financier) via la plateforme du credofunding.

 

 

Stagiaires SC