• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Créativité des formes et des couleurs pour rouler à vélo

Créativité des formes et des couleurs pour rouler à vélo

Chose promise, chose due. Nous vous dévoilons aujourd’hui, vendredi 16 août, le résultat de notre créativité. Effectivement, comme annoncé précédemment, nous avons repeint l’ensemble de nos cycles d’occasion. 

I- La préparation

Pour répondre à cette demande particulière, nous avons reçu de généreux dons de cycles. Mais encore, Amandine, notre nouvelle bénévole, disponible le temps des congés, est venue en renfort cet été. C’est-à-dire qu’elle a contribué à l’une des tâches des plus créatives qu’il soit : prendre part à la customisation de nos vélos

Suite à notre appel, lancé début juillet, nous avons pu récupérer et acheter cinq pots de peinture, des pinceaux, ainsi que du papier abrasif. L’objectif était précis et sans équivoque : transformer le design poussiéreux de nos vélos par une astucieuse association de couleurs lumineuses, aussi pétillantes que chatoyantes. En réponse à ce défi de taille, nous avons fait appel à une bonne dose de créativité. Toutefois, nous devions préalablement poncer les montures.

  • La première étape fut donc de poncer le cadre des cycles. Bien que la matière faisait parfois de la résistance, les cadres furent décapés et nettoyés, de sorte à retirer le vernis et l’ancienne peinture, faisant ainsi adhérer la nouvelle coloration. D’ailleurs, le temps s’y prêtait bien en début de matinée, avec un peu de soleil et un léger vent frais.
  • La deuxième étape consistait évidemment à la coloration des vélos. Sans aucune méthode particulière, nous avons appliqué couche après couche la peinture sur les cadres, les pédaliers et les guidons. Il fallait bien entendu alterner les couleurs de sorte à composer de nouvelles combinaisons, particulières et uniques. Pour aller plus loin, nous pouvions libérer notre imagination au grès de nos envies. C’est pourquoi des pois bleus, des mélanges subtiles, ainsi que des traits de toutes les tailles sont apparus.
  • La troisième étape de ce processus visait à laisser sécher à l’air libre la peinture appliquée, durant un minimum de 24 heures.

II- Le rendu final de cette créativité naissante

Au fil des jours, nous enchaînions les cycles à restaurer en fonction des disponibilités de chacun et du beau temps.

Véritablement, nous devions finir cette première customisation pour la mi-août. De telle manière, ce sont 7 vélos d’occasion qui sont à présent ornés d’une parure lissée, aux mystérieuses teintes entrelacées. En revanche, ce ne sont que les premiers d’une longue série. D’ici les mois de novembre et décembre 2019, nous allons acheter et peindre au moins 7 autres vélos. En effet, les contrats de location de nos cycles actuels prendront quasiment tous fin à cette même période. Pour assurer un roulement sans encombres, nous prévoyons donc d’ores et déjà les différents besoins.

Leur descriptif :

  • Cycles à destination de jeunes femme, mesurant entre 1,60 mètres et 1,90 mètres.
  • Roues de préférence larges.
  • Un cadenas en U pour chaque.
  • Design : bicolore, tricolore ou même multicolore.

 

 

Des peintures à l’huile, mixtes et acryliques furent employées pour leur pouvoir couvrant. De telle manière, nous n’appliquions que deux couches à chaque fois. Cela fut suffisant pour recouvrir l’ensemble des éléments et obtenir un résultat homogène. La parfaite réalisation de cette tâche demanda réciproquement un peu d’organisation, et surtout, une prise en compte des mesures de sécurité et de précaution.

III- Les précautions à prendre

Si vous choisissez une peinture glycérophtalique, sachez qu’elle reste particulièrement dangereuse. En raison des Composants Organiques Volatiles (COV), elle est l’une des peintures les plus toxiques, aussi bien pour l’Homme que pour l’environnement. Si bien qu’il est vivement préférable de se tourner vers d’autres alternatives, et de respirer le moins possible les composants artificiels qui la composent (peindre en extérieur, utiliser des gants et un masque, aérer plusieurs jours).

Finalement, après avoir adapté au mieux vos produits et vos outils à votre plan de travail, vous pouvez désormais laisser libre cours à la fantaisie de votre humeur. C’est aussi relaxant qu’innovant, essayez 🙂

Solenciel