• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Category ArchiveNon classé

Une 7ème bonne nouvelle et deux recrues supplémentaires

Depuis quelques temps déjà, Solenciel enclenche une série de changements. Que ce soit l’équipe, les cleaners, ou même l’organisation, tout y passe ! Cette semaine ne fait pas exception à la règle. En effet, nous accueillons deux nouvelles cleaners en formation, tandis qu’une 7ème jeune femme obtient la validation de son titre de séjour.

Deux nouvelles recrues en formation

Nos deux nouvelles jeunes femmes, encore en formation avec Christine, sont déjà initiées au processus de nettoyage, ainsi qu’au respect scrupuleux des consignes. Elles sont arrivées le jeudi 07 février, et ont encore beaucoup à apprendre. En effet, le métier d’agent d’entretien exige de la rigueur, de l’autonomie, et de la discrétion. Toutefois, c’est un travail très formateur.

Le parcours de réinsertion des jeunes femmes ne fait que débuter. Solenciel marque pour elles le départ vers une autre vie. Elles doivent à présent faire face à l’apprentissage d’une profession nouvelle, tout en s’immergeant dans la culture française.

Engagez-vous pour un avenir plus solidaire avec Solenciel

Solenciel est une jeune association qui se fixe de nombreux défis dans l’objectif de venir en aide à des jeunes femmes en demande d’asile, issues de la prostitution. Pour cela, l’association embauche ces jeunes femmes en CDI en tant qu’agent d’entretien. Ce sont les « cleaners ». C’est l’opportunité pour elles de se construire un autre avenir. Mais entre l’apprentissage d’une langue étrangère, d’un nouveau métier, et la découverte de la culture occidentale, leur parcours est semé d’embûches. C’est pourquoi nous faisons régulièrement appel à des bénévoles motivés, prêts à se mettre au service d’une bonne cause.

Traite des êtres humains : changez l’avenir de nombreuses jeunes femmes

Nombreuses sont les jeunes femmes (majoritairement nigérianes) trompées par les réseaux de traite d’êtres humains. L’unique but de ces réseaux : récolter un maximum d’argent. Les proxénètes leur font croire à un avenir idyllique en Europe. Cependant, une fois en Europe elles se retrouvent contraintes à rembourser une dette de plusieurs dizaines de milliers d’euros, notamment liée à leur voyage (route des migrants vers l’Europe).

La difficulté des prostituées est de parvenir à s’extraire du réseau de proxénétisme. En effet, à la suite d’un rituel vaudou dans leur pays, connu sous le nom du « juju », elles prêtent serment de rester fidèles au réseau. La croyance est si forte que le rite suffit à lui seul pour les dissuader d’agir autrement. De plus, elles sont surveillées par leurs « mama » (d’anciennes prostituées montées en grade). Il leur semble donc impossible de quitter cette emprise. C’est pourquoi l’association Magdalena vient à leur rencontre chaque semaine dans les rues de Grenoble. En créant progressivement une relation de confiance, l’association parvient à les convaincre qu’une autre vie est possible. Elles peuvent faire le choix d’un avenir meilleur. Beaucoup d’entre elles ont ainsi pu exprimer cette envie de prendre leur destin en main.

Une 6ème cleaner obtient ses papiers, enchaîné de deux départs

C’est à la fois avec beaucoup de fierté et d’humilité que notre cleaner nous a annoncé l’agréable nouvelle en ce 1er février. Elle est la 6ème à Solenciel à avoir reçu son titre de séjour français, valable 10 ans et renouvelable. Pour fêter cela, un goûter improvisé fut organisé. Ce fut aussi l’occasion de célébrer le départ de Coline, notre stagiaire, et Mathilde, notre directrice remplaçante.

Une 6ème cleaner obtient ses papiers : le démarrage d’une nouvelle vie à Grenoble

A présent elle se dit rassurée. C’est un énorme soulagement après plus de 6 mois d’attente pour obtenir son droit d’asile. La bonne nouvelle symbolise donc énormément de choses.

Cette 6ème cleaner, arrivée en juillet 2018, se concentre désormais sur son avenir. Elle a pour désir de prendre soin d’elle, d’exercer une profession qui la passionne, et d’entreprendre des projets. Toutes les nouvelles démarches intentées vont venir rompre, définitivement, tout lien avec le réseau, et elle n’a plus peur du rite vaudou, menaçant de mort les jeunes femmes.

Le travail de Coline dans le cadre de son projet social

Après plus d’un mois de stage, dans le cadre de son BTS Economie Sociale Familiale (ESF), Coline arrive au terme de son projet social avec les filles. Les semaines passées lui ont permis d’analyser les méthodes de travail, proposer des mesures correctrices, et, identifier l’impact des mesures à court, moyen, et long terme.

Phase d’observation : les conditions de travail des cleaners

Avant de pouvoir proposer de nouvelles mesures, notre stagiaire a dû recourir à différentes méthodes. Ce processus lui permettant de mieux qualifier et quantifier les manques ainsi que les besoins. Pour exemple, un questionnaire fut distribué aux filles, en décembre dernier, lors de la réunion cleaners du vendredi matin. Ce dernier lui a permis de récolter quelques informations sur les difficultés rencontrées par celles-ci au travail. Certaines jeunes femmes souffrent du poids de leur sac à dos, et pour d’autres, le vélo représente un mode de transport difficile.

Pour aller plus loin, Coline s’est rendue sur le terrain. Elle a alors pu constater leurs conditions de travail (matériel utilisé, horaires, distances à parcourir…). Échanger avec les cleaners fut également l’occasion d’obtenir leur ressenti à ce sujet.

Concernant le constat final, analysé et calculé, il souligne l’importance de prendre de nouvelles mesures correctrices. La visée de ces actions étant l’allègement du travail (matériel adapté, moins de poids à transporter…), tout en assurant la sécurité et le renforcement des performances des cleaners.

Changements immédiats grâce aux observations de Christine

Après deux semaines d’observation, Christine, notre nouvelle encadrante technique, a pu identifier les différents problèmes, et concevoir des documents spécifiques. De la fiche de poste, en passant par la feuille d’émargement, il s’agit de rendre les choses plus simples et codifiées via ces changements. Et sur le terrain, au contact des cleaners, elle a eu l’occasion d’échanger avec elles et de partager son savoir-faire. Comme évoqué la semaine passée, la formation des filles aux côtés de Christine, vise à les rendre davantage autonomes et intransigeantes envers elles-mêmes et leur travail. Bien entendu, ces changements seront progressifs le temps qu’elles puissent assimiler l’ensemble des nouvelles mesures.

Étape 1 : faire respecter et appliquer les exigences du métier

C’est en accompagnant les jeunes femmes sur les lieux de leurs prestations que Christine les forme au respect des règles d’hygiène et de sécurité. En identifiant les erreurs commises, elle est immédiatement capable de les reprendre, de sorte à suivre le cahier des charges. En effet, de la chronologie des tâches (dépoussiérage, balayage, nettoyage des vitres et des sols…) en passant par le matériel nécessaire (linge, seau, lavettes, aspirateur, uniformisation des manches…), il s’agit d’éviter la perte de temps. Ces changements mènent donc à une parfaite organisation et connaissance des lieux, avant même de s’y rendre. C’est pourquoi il est important de regrouper l’ensemble des informations sur une fiche de poste, à la fois précise et concise.

Bien évidemment, les cleaners renoncent à leurs mauvaises habitudes et appliquent les recommandations. Un prestataire de nettoyage écologique et solidaire est tout aussi exigeant que les autres. Quant à l’impact environnemental, il est réduit au minimum.

Bienvenue à Christine, notre nouvelle encadrante technique

Lundi 7 janvier 2019, Christine, une encadrante technique, a rejoint l’équipe à temps partiel. Elle sera présente tous les matins pour assurer la formation et l’insertion professionnelle des filles. Cela comprend, entre autres, la mise en pratique de méthodes de travail plus efficaces, et l’amélioration de leurs conditions de travail (poids du sac, posture de travail, horaires, travail d’équipe, fiche de poste, etc.)

Christine, 30 ans d’expérience pour un travail plus efficace

L’ensemble des cleaners sont formées aux techniques de nettoyage dès leur arrivée à Solenciel. Que ce soit sur des gros ménages, des copropriétés, ou des logements vacants, elles accumulent de l’expérience au fil du temps. Toutefois, notre encadrante technique leur fournira de nombreux conseils et recommandations à visée éducative. Avec 30 ans d’expérience dans le nettoyage, ses compétences viendront complémenter les besoins de Solenciel dans ce domaine. L’objectif étant la parfaite réalisation du service de nettoyage en un minimum d’efforts. D’où l’instauration de nouvelles mesures.

Elle supervisera notamment l’utilisation des outils de travail, tout en participant à une meilleure gestion du budget concernant le matériel professionnel. Mais bien d’autres thématiques seront abordées, comme l’émargement des prestations ou le respect des temps de repos.

2019 : et si vous changiez de prestataire de nettoyage ?

Votre copropriété, votre appartement à louer, ou même votre bureau de travail ont besoin d’un nettoyage ponctuel ou régulier ? Solenciel, véritable prestataire de nettoyage écologique et solidaire, vous propose ses services. Optez pour le changement en ce début d’année 2019 !

Solenciel, qu’est-ce que c’est ?

Solenciel est une jeune association grenobloise qui a pour visée la réinsertion professionnelle et sociale de jeunes femmes étrangères (majoritairement nigérianes). Ces dernières sont victimes des réseaux de traite d’êtres humains. En lien avec l’association Magdalena (qui elle réalise les maraudes hebdomadaires dans les rues de Grenoble), Solenciel s’est lancé un défi : employer ces jeunes femmes en CDI pour leur offrir une nouvelle vie. Pour cela, elles réalisent des prestations de nettoyage dans l’ensemble de l’agglomération. Depuis sa création en 2017 par Rodolphe Baron, elle a réussi à extraire 13 jeunes filles (dont 5 ont obtenu depuis, la validation de leur demande d’asile en France). Pour cette nouvelle année, et grâce aux dons issus du financement participatif, l’association prévoit de nouvelles embauches et l’amélioration des conditions de travail des cleaners.

Bilan de l’année 2018 : les chiffres clefs et les temps forts de Solenciel

Durant cette année 2018, de nombreux stagiaires et services civiques sont venus contribuer à ce projet humain, en parallèle de leurs études.  Ainsi, Clara, Mélène, Margaux, Ève, Kevin, Anastasia, Lucile et Coline ont eu l’opportunité, dans le cadre de leurs missions, de donner des cours de français, vérifier le travail des cleaners, et même, apporter des solutions via leur vision externe de l’association. L’objectif étant aussi d’accroître la notoriété de Solenciel et d’obtenir de nouveaux clients. Pour y parvenir, l’équipe veille à assurer la qualité du service auprès de la clientèle actuelle.

Déjà 13 jeunes femmes embauchées en CDI

C’est tout naturellement que l’ensemble des cleaners sont formées aux techniques de nettoyage dès leur arrivée à Solenciel. Que ce soit sur des gros ménages, des copropriétés, ou des logements vacants, elles accumulent de l’expérience au fil des jours. Bien que difficile, leur parcours vers une nouvelle vie les mène peu à peu vers une totale indépendance. Pour ce faire, elles doivent encore acquérir les bases de la langue française pour communiquer au quotidien. De plus, elles doivent attendre la validation de leur demande d’asile pour pouvoir rester en France. Et à Solenciel, on a la joie de pouvoir annoncer que sur les 13 jeunes femmes aidées depuis la création de l’association, déjà 5 ont pu obtenir leur titre de séjour  (valable 10 ans et renouvelable) ! Mais ces femmes ont toutes la volonté de faire reconnaître leur condition de « victime des réseaux de traite d’êtres humains ».

Fiche bénévolat : tractage sur Grenoble et son agglomération

Des bénévoles missionnés pour de la distribution ciblée sur Grenoble

Renforcement du tractage commercial sur l’agglomération grenobloise en cette fin d’année 2018, pour bien débuter l’année 2019 ! Bénévoles ou volontaires, rejoignez l’équipe 🙂

Tractage : des nouveaux contrats pour de nouvelles embauches

C’est avec beaucoup d’énergie que l’équipe tend à développer l’activité de Solenciel et obtenir de nouveaux contrats de nettoyage. En effet, les cleaners interviennent aussi bien dans les copropriétés, que dans les bureaux, logements Airbnb, ou dans les halls d’immeubles. Chaque contrat s’adapte aux besoins spécifiques du client (durée, fréquence, zone à nettoyer…).

Une professeur bénévole donne des cours de français

Une professeur de français bénévole qui encourage les filles dans leur apprentissage

Les cours de français, dispensés à Solenciel pour certaines filles, sont collectifs depuis environ un mois. Grâce à une professeur bénévole (non professionnelle), elles se motivent mutuellement et semblent même prendre du plaisir à apprendre.

Des cours de français simples mais efficaces

Depuis octobre-novembre, notre bénévole propose des cours d’une heure chaque semaine à deux filles. Les séances ont lieu en salle de réunion pour davantage de confort et de praticité. En effet, les élèves ont l’opportunité d’acquérir les bases de la langue française tout en participant activement au cours. La leçon du mercredi 12 décembre par exemple, leur a permis de revoir l’alphabet, de A à Z.