• 09 75 18 37 38
  • contact@solenciel.fr

Category ArchiveApprentissage

Des leçons de lecture et d’écriture venant améliorer leur futur

Du berceau jusqu’à l’âge adulte, chaque individu a appris à parler sa langue maternelle, et au fur et à mesure à lire et écrire, naturellement. Toutefois, tous les enfants ne bénéficient pas de cours de lecture et d’écriture.  Selon leur situation familiale ou leurs conditions de vie, cela n’est pas toujours possible. Nous pouvons d’ores et déjà prendre l’exemple de jeunes nigérianes analphabètes. C’est pourquoi, Solenciel propose du soutien scolaire par le biais de différents bénévoles. En revanche, les leçons de lecture et d’écriture exigent énormément de régularité, d’autonomie, et beaucoup de volonté.

I- Des cours de lecture et d’écriture : le b.a.-ba de l’apprentissage

Dans un premier temps, nous repérons les candidates nécessitant des leçons de lecture et d’écriture. Généralement, il suffit de consulter leur test d’entrée et de constater une écriture hésitante ou manquante, ainsi que des réponses inexactes. Ensuite, les intervenantes concernées sont convoquées. L’objectif n’étant pas de les angoisser, mais bien de leur faire comprendre que savoir lire et rédiger leur sera indispensable. Dans leur quotidien ou pour leur réussite professionnelle, tôt ou tard, ce savoir leur rendra un immense service. Par ailleurs, pour travailler à Solenciel, l’un des critères de sélection prévoit la capacité à remplir une fiche de contact, ou encore, l’aptitude à consulter des messages écrits. Il est donc dans leur intérêt d’enrichir leur vocabulaire, corriger leur français, et surtout, pouvoir répondre à une demande écrite.

Pour instaurer de la régularité dans l’apprentissage, les jeunes femmes sont tenues de venir chaque matin, au minimum deux heures. L’équipe assure une présence proche en cas de besoin et leur fournit des exercices. Du reste, l’équipe bénévole se rend également disponible pour enseigner et coacher les apprenantes durant le mois d’août. Bien qu’avec des bases en lecture et  écriture, il n’est pas toujours évident de décoder un mot inscrit en minuscule. De plus, l’apprentissage bascule répétitivement de l’anglais au français. C’est-à-dire que la pédagogie à employer doit jongler ingénieusement entre les différentes prononciations, les acquis et les besoins, différemment d’un programme d’école élémentaire.

Femme de chambre, la sélection drastique des candidates

Depuis lundi 22 juillet, 9h00, les 9 candidates au poste de femme de chambre poursuivent leur formation professionnelle, mais cette fois-ci, au sein de l’hôtel dans lequel les plus performantes travailleront. Une fois de plus, cette sélection drastique rappelle qu’il n’y a que cinq places disponibles pour cet emploi.

I- Un démarrage au quart de tour

Découverte de la lingerie

Avant d’entrer dans le grand bain, cette semaine, les apprenantes se sont exercées en situation réelle, directement au sein de l’hôtel. De la sorte, elles ont pris conscience des enjeux du métier et du rythme à prendre. Préparer le chariot de linge, signaler les défaillances et assurer la parfaite propreté des chambres, c’est répétitif, mais c’est le défi quotidien des femmes de chambre.

A vrai dire, l’authentique apprentissage s’est déroulé cette semaine. Il n’est plus question de passer 45 minutes sur un appartement, mais bien 20-25 minutes maximum par chambre pour un nettoyage à blanc (et 8 minutes pour une recouche). Il faut être aussi rigoureux que méthodique pour rester dans les temps. C’est pourquoi les jeunes femmes doivent exécuter les différentes techniques précédemment apprises, avec rapidité et précision. Conjointement à cette mission, leur regard doit être habilité à guetter le moindre incident, même une souillure mineure.

Dans un deuxième temps, leurs managers veillent au respect de la chronologie des tâches : aération, état des lieux, dépoussiérage, le temps de pause du détartrant, tri des sacs poubelles et du linge, etc. Cette surveillance est particulièrement efficace à raison d’un ou deux coordinateurs pour chaque groupe. Par ailleurs, la répartition des groupes s’organise par tranches horaires précises, généralement entre 9h00 et 15h00. De la sorte, les encadrants se relayent et évaluent individuellement et de façon plus opérationnelle les apprenties femmes de chambre.

Deux semaines de formation pour 9 candidates femmes de chambre

Lundi 15 juillet, sur les 9 candidates retenues pour la formation, toutes ont répondu présentes. Particulièrement silencieuses, elles ont écouté avec attention les instructions transmises par l’équipe encadrante. Après une plus grande introduction théorique le mardi, la formation a officiellement débuté ce mercredi 17 juillet à 14h00, à raison de deux heures par jour.

I- Savoir-être : un esprit d’équipe avant tout

Le recrutement n’est pas totalement fini. En effet, après ces deux semaines de formation, l’équipe embauchera les cinq meilleures candidates. C’est pourquoi les jeunes femmes sont jugées sur leur attitude au travail et en groupe. L’observation a par ailleurs débuté dès leur arrivée, notamment à l’occasion du cours théorique et pendant les épreuves d’entrée.

L’équipe les surveille de près : questions, écoute, lacunes, et entraide. Quel que soit leur niveau d’expérience ou leur personnalité, il s’agit avant tout d’identifier les éléments forts du groupe. Par exemple, il peut s’agir d’une jeune femme jusqu’alors en retrait qui va spontanément proposer son aide. Cette réaction empathique va de cette manière lui faire gagner de précieux points. C’est-à-dire que leurs qualités humaines sont tout aussi importantes que leurs compétences techniques pour faire preuve d’un plus grand professionnalisme. En vérité, le savoir-être exerce une complémentarité fusionnelle au savoir-faire.

Coaching des candidates : à l’écrit, à vélo et sur le terrain

Pour toute future embauche, chaque candidate passe deux épreuves d’entrée clefs. Il s’agit d’un test de vélo, ainsi qu’un exercice de lecture et d’écriture. Ces étapes confirment l’aptitude de chaque postulant à suivre une formation au ménage de 14 jours. Cette semaine, nous vous parlerons, entre autres, de trois candidates : Jenifer*, Maria* et Melody*. Elles bénéficient individuellement d’un coaching qui leur est propre, adapté à leurs besoins.

I- Un coaching nécessaire en écriture et en lecture

La jeune femme, que nous appellerons Jenifer*, est venue passer ses examens d’entrée à Solenciel.

Consciente de la chance qui s’offre à elle, Jenifer était bien décidée à ne pas céder sa place. Elle passa donc les différentes épreuves avec beaucoup de détermination. Toutefois, même si le vélo fut très facile pour elle, il n’en fut pas de même avec le test rédactionnel. Butant avec quelques difficultés sur les mots, la jeune femme doit encore progresser. Vraiment, l’écriture constitue de ce qu’il y’a de plus complexe après la lecture. De ce fait, elle ne peut prétendre dans  l’immédiat à une formation au nettoyage. Ses lacunes risqueraient fortement de la freiner au quotidien.

Malgré tout, pour parvenir à l’épauler, nous lui avons proposé un arrangement. Nos professeurs bénévoles peuvent lui fournir des cours d’alphabétisation si son assiduité est exemplaire. En contrepartie de ce coaching personnalisé, elle serait alors automatiquement inscrite sur liste prioritaire à la formation. Indubitablement, ce compromis, elle l’a accepté de suite.

Vidéos et photos : un renfort considérable à la formation continue

Dès leur venue, les jeunes salariées bénéficient d’une formation de deux semaines, puis, d’un suivi intense les premiers jours. Toutefois, en réponse à leurs interrogations, et dans l’intérêt de combler les lacunes existantes, des photos et vidéos sont mises à leur disposition. Ce mode de fonctionnement vient renforcer leur formation continue, ainsi que leur autonomie. 

I- Des vidéos et photos : une aide au-delà des mots

Comme chacun le sait, les jeunes femmes employées à Solenciel sont en pleine reconstruction. Elles doivent tout reprendre depuis le début : formation, recherche de logement, mise à jour de leurs documents administratifs, vie de famille, sans compter l’apprentissage de la langue et de la culture occidentale. Leur travail à temps partiel étant particulièrement physique, un aménagement vient les soulager le plus possible. Somme toute, elles ont accès à des fichiers, conjointement aux ménages à accomplir. Ces fiches de poste comportent des indications précises, enrichies de photos et vidéos.

Nous pouvons citer la délicate formulation de Confucius : « une image vaut mille mots. »  C’est-à-dire qu’un visuel peut se révéler possiblement parfois plus puissant et concret que le serait un imposant paragraphe détaillé. En revanche, tout abus est mauvais. Il est primordial d’inciter au fonctionnement de sa capacité d’analyse. De la sorte, l’initiation au regard critique s’instruit sans réserve. Les mises en situation, les schémas, les montages vidéos, ou même, des auto-corrections, participent à cette appropriation des connaissances. Les cleaners sont, à fortiori, au cœur de l’action qui les fera « grandir ».

Prospection et formation : anticiper, prévoir, et préparer la saison estivale

Malgré le calme apparent de l’été, Solenciel poursuivra ses ménages durant les mois de juillet et août. C’est pourquoi une prospection dans les boîtes aux lettres professionnelles est en cours de diffusion. De plus, avec le soutien de notre nouveau coordinateur d’équipe, nous sommes sereins en ce qui concerne la continuité du projet.

I- Une prospection saisonnière pour des remplacements

Dans le cadre de son activité, Solenciel poursuit ses envois de devis, en parallèle de ses démarchages commerciaux. Toutefois, pour combler le manque, vis-à-vis du calme apparent des mois de juillet et août, l’association se lance le défi d’effectuer des remplacements durant la saison estivale. Effectivement, profitant des départs en congés, cette période est propice aux contrats courts, ainsi qu’aux remises en état. Que ce soit dans des centres, des chambres étudiantes, des hôtels, ou même dans des studios, l’objectif est le même. Il tend à élargir la clientèle et accroître les devis de nettoyage. D’où l’organisation d’une prospection commerciale dans Grenoble et son agglomération.

 

Apprentissage du français, une étape de plus vers l’indépendance

Nous vous annoncions le mois dernier la relance prochaine des cours de français, et bien, c’est reparti ! Cela fait bientôt un an que Solenciel propose des cours de français à ses employées. Cet apprentissage, fourni par les volontaires en service civique et les bénévoles, vise à une insertion facilitée. En effet, leur autonomie en dépend. Elles doivent être capables de se faire comprendre dans des situations de la vie de tous les jours. Pour y parvenir, les apprenantes devront faire preuve d’assiduité, de rigueur et de beaucoup de persévérance.

La langue française : un apprentissage qui doit être rigoureux et régulier

Qui n’a jamais rêvé de devenir bilingue en un claquement de doigts ? L’apprentissage d’une nouvelle langue n’est pas toujours quelque chose de choisi, pourtant, c’est en prenant du plaisir à la découvrir que l’individu enregistre mieux les nouvelles sonorités.

Nos cleaners n’ont effectivement pas eu le choix, pourtant, si elles désirent se réinsérer en France, il leur est indispensable de pouvoir comprendre et parler français. Entre la grammaire, les conjugaisons, l’orthographe et la prononciation, rien ne semble évident. Si certaines personnes bénéficient de facilités dans l’apprentissage, pour d’autres, c’est un réel combat qui s’engage. Malgré ces embûches, leur volonté est palpable : se hisser jusqu’à la sortie définitive de ces réseaux de proxénétisme et enclencher la première vers une autre vie.

Le nettoyage exige du savoir-faire, et le vélo nécessite de l’entrainement

Depuis l’arrivée de Christine en début d’année 2019, l’association prend des mesures correctrices et adapte au mieux le matériel et les techniques de nettoyage. Les employées disposent d’une formation complète pour s’approprier toute la rigueur de leur formatrice. C’est ainsi qu’elles apprennent à nettoyer avec efficacité. En parallèle, les filles le nécessitant, bénéficient de cours de vélo. Cette démarche implique obligatoirement une initiation au respect du code de la route. Une autre découverte pour ce public étranger qui doit être capable d’identifier les situations à risques.

Le nettoyage : un métier exigeant qui requiert du savoir-faire

Relativement à son travail d’observation depuis deux mois,  Christine a été en mesure d’identifier les éléments constituant un frein à l’apprentissage du métier de cleaner. De ce fait, pour répondre aux exigences de ce métier, elle a conçu différents documents, formalisant les données nécessaires et le matériel. Ce support est indispensable pour les filles, tout comme pour l’équipe encadrante. Cette trace écrite coordonne l’organisation, hiérarchise les tâches, précise les besoins, et anticipe les problèmes. De la sorte, chaque agent d’entretien est complètement autonome, même sur un lieu inconnu, aussi grand soit-il.

Pour répondre sur le long terme aux manques, notre encadrante technique partage son savoir-faire avec l’ensemble des parties prenantes.

Départ pour Paris et relance des cours de français

La semaine dernière nous vous annoncions l’obtention du titre de séjour pour une 7ème cleaner. Aujourd’hui, nous partageons avec vous son départ pour Paris, vers une nouvelle vie. Cette semaine fut également l’opportunité d’élaborer, avec notre récente équipe de bénévoles, l’organisation pédagogique des cours de français. En effet, nous avions dû suspendre les leçons dernièrement par manque de temps.

Un départ pour une nouvelle vie : en route pour Paris

Elle est arrivée à Solenciel en juin 2018. D’origine congolaise, elle rêvait du jour où elle obtiendrait la validation de son titre de séjour. Le nettoyage, ce n’était pas quelque chose de très facile pour elle, pourtant, cette expérience lui a été très bénéfique. Effectivement, dans le métier, les règles sont normées, avec un contrôle qualité précis.

Régulièrement amenée à entretenir des copropriétés, c’était une cleaner attentive, disposant d’une très grande conscience professionnelle. Toutefois, ces dernières semaines, elle semblait très fatiguée, aussi bien physiquement que mentalement. Partant de ce fait, la validation de son titre de séjour pour 10 ans, fut une excellente nouvelle, venant rompre tout découragement. Dorénavant elle souhaite tourner la page et poser ses valises à Paris. De nombreuses portes s’ouvrent devant elle. D’où son vif départ. Peut-être la recroiserons-nous un jour ? Ce n’est pas un adieu, mais plutôt un au revoir.

Changements immédiats grâce aux observations de Christine

Après deux semaines d’observation, Christine, notre nouvelle encadrante technique, a pu identifier les différents problèmes, et concevoir des documents spécifiques. De la fiche de poste, en passant par la feuille d’émargement, il s’agit de rendre les choses plus simples et codifiées via ces changements. Et sur le terrain, au contact des cleaners, elle a eu l’occasion d’échanger avec elles et de partager son savoir-faire. Comme évoqué la semaine passée, la formation des filles aux côtés de Christine, vise à les rendre davantage autonomes et intransigeantes envers elles-mêmes et leur travail. Bien entendu, ces changements seront progressifs le temps qu’elles puissent assimiler l’ensemble des nouvelles mesures.

Étape 1 : faire respecter et appliquer les exigences du métier

C’est en accompagnant les jeunes femmes sur les lieux de leurs prestations que Christine les forme au respect des règles d’hygiène et de sécurité. En identifiant les erreurs commises, elle est immédiatement capable de les reprendre, de sorte à suivre le cahier des charges. En effet, de la chronologie des tâches (dépoussiérage, balayage, nettoyage des vitres et des sols…) en passant par le matériel nécessaire (linge, seau, lavettes, aspirateur, uniformisation des manches…), il s’agit d’éviter la perte de temps. Ces changements mènent donc à une parfaite organisation et connaissance des lieux, avant même de s’y rendre. C’est pourquoi il est important de regrouper l’ensemble des informations sur une fiche de poste, à la fois précise et concise.

Bien évidemment, les cleaners renoncent à leurs mauvaises habitudes et appliquent les recommandations. Un prestataire de nettoyage écologique et solidaire est tout aussi exigeant que les autres. Quant à l’impact environnemental, il est réduit au minimum.