Solidarité

L’idée de Solenciel est née de la rencontre entre Rodolphe Baron, entrepreneur, et les femmes qui se prostituaient la nuit à Grenoble, au cours des tournées du cœur de l’association Magdalena38.

A la demande de certaines femmes, le ménage était une ré-orientation professionnelle accessible et ne nécessitant pas de diplôme. La décision a été prise de créer une association favorisant l’insertion professionnelle des femmes issues de la prostitution en proposant des ménages aux entreprises.

Ainsi tous les employés de Solenciel sont issus de la prostitution et pour certains des réseaux de traite des êtres humains, mis à part les équipes encadrantes.

Les chiffres de la prostitution

 

La traite des êtres humains

Selon les Nations unies et le Conseil de l’Europe, la traite des êtres humains serait la troisième forme de trafic la plus rémunératrice dans le monde après le trafic de drogue et la contrefaçon. La traite générerait un profit de 32 milliards de dollars par an.

Le nombre de personnes recrutées et exploitées à travers le monde, chaque année est estimé à 2,5 millions de personnes, principalement des femmes et des enfants.

Il existe plusieurs formes d’exploitation dans le cadre de la traite des êtres humains : exploitation sexuelle, travail forcé, esclavage domestique, trafic d’organes, criminalité ou mendicité forcées.